Au fil de l’eau, sur la Lindu…

Une partie de la journée d’hier a été consacrée au déplacement du camp. Nous quittons le piémont Est du karst pour rejoindre un patch forestier plus au Nord le long de la rivière Lindu. Les sacs et l’équipe prennent place dans les plateformes d’un camion et d’un pickup. Quatre heures de route et un contrôle policier de routine. Nous arrivons à Mataraki après le coucher du soleil et décidons d’y dormir sommairement. Au petit matin, nous descendons la rivière Lindu sur quelques centaines de mètres afin d’installer notre camp de base…

Lire la suite sur le blog de Lost Worlds